Pour une meilleure navigation sur le site, activez javascript.
page suivante »
                    AUTOUR D'UNK POU-MIQ.UK                            223

d'arpenteurs, tous du I er au v e siècle de notre ère, le nom d'Innocent V
qui fut pape en 1276 ?
   Vous nous le racontez : je vous crois ; mais c'est réellement fort
drôle.
   A la page 220, de l'édition de 1674, vous avez lu ce titre de cha-
pitre : Ex libro XII Innocenta, de litteris et uotis jurii exponendis. Et,
dans la marge, en manchette, vous avez découvert ces mots révélateurs :
                 INNOCENTWS.          V.P.    AUC'IOR.
  Aucun doute, vous ëtes-vous dit alors : Voilà innocentius, voilà un
V", voilà un P. Cela signifie évidemment : Innocentius Quintus, Papa,
auclor.
  Hélas ! Monseigneur, hélas ! reportez-vous donc avec moi, à' la table
de l'édition de 1614, qui termine la préface de Rigault. Entre autres
noms d'arpenteurs vous trouverez :
 LATINUS. V.P. FAUSTUS. V.P. ( 1 ; VALERIUS.                      V.    P.
CA1US. V.P. et aussi : INNOCENTIUS. V. P.
   Allez-vous faire de Latinns, de Faustus, de Valerius, de Caius des
papes qui ont écrit sur l'arpentage !
   Allez-vous dire : Lai in us V, Faits lus V. Valerius V, Caius V?
   Eh ! bien, Monseigneur, vous n'avez pas eu plus de raison pour dire :
Innocentins V, et pour sacrer pape cet arpenteur de la décadence !
   V. P. est simplement l'abréviation de Vir prudenlissimus. ou de Vir
per/ectissimus, comme nous le dit Goës lui-même, dans l'ouvrage où
vous avez tait votre découverte (p. 180) : V.P. Oux liltcnv significant
VIR rRUDKNTissiMus, nique item VIR PIÎRI-ECTISSIMUS.
   Nous savons d'ailleurs quel était cet Innocentais. Goës et Rigault
nous l'ont indiqué. « Innocentais, dit Goës (p. 168), fut un juriscon-
sulte et un arpenteur de la basse époque, comme on en trouve la preuve
dans Eunapc et dans Ammien-Marcellin : Fuit autem ille INNOCENTIUS
infcrioris ;rvi jurisconsullus simul et AGRIMENSOK, ut ex Euuapio et
Aiuiniano Marcclliuo constat. Sur cet Innocentais, ajoute Rigault
(p. 276). nous avons le témoignage d'Ammien-Marcellin, livre xix,
qui nous dit : « Des barques, portant des soldats armés à la légère,


  (1) Dans l'édition de ^674. page 306, on lit : Faust us et Valerius
VV. PP. Attelons ; page 305, on lit : Caius auclor. V.P.