Pour une meilleure navigation sur le site, activez javascript.
page suivante »
              UNE FABRIQUE DE FAÏENCE A LYON.                 321

dictes lettres obtenues par le dict Pezaro, lesquelles comme
contraires à la liberté de nos diclz subjectz el contre aulres
privilléges des dictes foyres et pour autres considérations
susdictes nous avons levés et ostés, levons et ostons de nostre
plaine puissance et auctorilé royale, faisant deffence audict
de Pezaro el à tous aulres qu'il appartiendra de troubler ou
empescherles dicts exposaos en l'exercice du dict art et mes-
lier ou choses qui en dépendent, sur peyne d'amande arbi-
traire. Si donnons en mandement par ces présentes à nostre
amé et féal le sieur de Mandelot, conseiller en nostre con-
seil privé, chevalier de nostre ordre, gouverneur et nostre
lieutenant gênerai en nostre dicte ville et des pays de Lyon-
noysct Forestz, seneschal du dict Lyon ou son lieutenant et
gens tenans le siège présidial du dict lieu et aulres, nos jus-
ticiers el officiers qu'il appartiendra, que ceste nostre per-
mission ilz facent publier et enregistrer, garder et entretenir,
et du contenu joyront et useront plainemenl et paisiblement
lesdiclz exposans, sans leur eslre faict ne donné aucun em-
peschement au contraire, car tel est nostre plaisir nour
nobstant les susdictes lettres el traictes autres à ce contrai-
res (1). Donné etc.
   Nous donnons ici le curieux document que nous a transmis
le conservateur des Archives du JRhône. Il établi! l'existence
d'une troisième fabrique de faïence lyonnaise sous Henri II.

    DÉLIBÉRATION CONSULAIRE » « 2 â FÉVRIER 1 5 5 5 - 5 6 .


   « Sur la requeslede Sebastien Griffo, marchant geneuoys
(génois), faiseur d'ouvrages de terre et aullres pour servir
de veysselle, disant et remonstrant qu'il feroit voulenlierssa
résidence continuelle en cesle dicte ville, et y allireroit et

   (1) Bibliothèque impériale. Fonds Dupuy, n° 837, folio 90 recto.
                                                      21