Pour une meilleure navigation sur le site, activez javascript.
page suivante »
                                      â27
            1° Charles Josepli-Fortuué d'HerbouviUe, uoininé le 25 juillet 1805,
                mort, pair de France, le 1 e r avril 1829.
            5° M, le comte de Bondi, nommé en août 1810.
            6° M. Chabrol de Crousol, nommé le 22 novembre 1814.
            7° Jean-Baptiste-Joseph Fourier, nommé le 6 avril 1815, mort à
                Paris le 2G mai 1830.
            8 8 M. Pons de l'Hérault, nommé le 17 mai 1815.
            Ï)°M. de Chabrol de Crousol, réinstallé après les Cent Jours, juillet
                1815.
            •10° M. le comte Lczay-Marnésia, nommé le 1 e r octobre 1817.
            11° M. le comte de ïournon, nommé le 9 janvier 1822, mort au
               château de Genebrard, en Charollais, le 18 juin 1853.
            12° M. le comte de Brosses , nommé le 8 janvier 1833, mort à Paris
               le 2 décembre 1834.
            13° M. Paulze d'ïvoy , nommé le 2 août 1830.
            14° M. Bouvier Dumolarl, nommé le 7 mai 1831.
            15° M. le comte de Gasparin, nommé le 21 décembre 1831.

1835. »    Mort, à Sainte-Foy-Ies-Lyon, de Jacques Ravier du Magny, ancien
             magistrat. Il était président du Tribunal civil de Lyon lors des
             événemens de juillet 1830; il crut devoir se retirer et terminer à
             la campagne son honorable carrière. Le Réparateur du S avril a
             consacré une courte notice à ce citoyen recornmandable par ses
             vertus et ses lumières.
1791. 5.   Les membres du'Corps municipal arrêtent qu'ils porteront, pendant
              huit jours, le deuil de Mirabeau et que les citoyens de Lyon seront
              invités à rendre le même hommage à sa mémoire. Le 8 du mémo
              mois, les Amis de.la Constitution font célébrer un service pour le
              repos de l'aine de Mirabeau, dans l'église des Cordeliers. L'abbé
              Joliclerc, bénédictin , prononce son éloge, et le soir du même
              du jour, M. Caillât, un des Amis de la Constitution, prononce son
              oraison funèbre. Les spectacles sont fermés par ordre delà muni-
              cipalité.
1594. 0.   Henri IV accorde le titre d'imprimeuï du roi à Guichard Juilleron qui,
              pendant la Ligue, avait contribué à faire rentrer la ville de Lyon
              sous l'obéissance royale.
1606. »    Inhumation dans l'église de Saint-George, à Lyon, de Nicolas de
              Langes, lieutenant-général de la sénéchaussée de Lyon, président
               au parlement de Dombes. Il fut le Mécène des gens de lettres ;
              il traduisit le supplément du Conpendium de Gaguin, par Hubert