Pour une meilleure navigation sur le site, activez javascript.
page suivante »
              NOTES SUR LA BOURGOGNE ET LE FOREZ.                 259

    Il s'agit de l'article concernant l'écu, d'or à la bande
 de gueules, qui est de Salins en Franche-Comté, attribué,
 sous le nom de Brancion-Salms à Guillaume de Brancion,
 dit le Gros, qui rendit hommage au comte Jean, en 1275,
 pour les châteaux de Saint-Haon, de la Marche et de
 Marzon, *et autres possessions féodales situées en Forez.
 Cette attribution me paraît aventurée.
    La Seigneurie de Salins appartint, il est vrai, à Josse-
 ran de Brancion, par l'effet de son mariage, contracté vers
 1220, avec Marguerite, fille de Gaucher de Vienne, sei-
gneur de Salins, et veuve du comte de Forcalquier. Mais
cette possession fut de courte durée, car les époux ven-
dirent ce grand fief au duc de Bourgogne, en 1224 (1). Il
n'y a donc jamais eu qu'un sire de Brancion, Josseran,
dit le Grand, qui ait pu s'attribuer, pendant quatre ans
à peine, le blason de Salins, et j'ignore s'il en a profité.
Sa branche, qui était l'aînée d'une race très-vivace et
déjà vieille de trois siècles , n'a jamais porté, que je
sache, d'autres armoiries que celles de sa maison,
d'azur à trois fasces ondées d'argent. Les sceaux que
l'on connaît de cette famille, et particulièrement celui de
Josseran, laissent distinguer nettement les trois fasces
ondées (2).
  Le duc Hugues IV, acquéreur de Salins, ne conserva
pas longtemps ce fief et l'échangea, en 1237, avec Jean,
comte de Chalon, dit l'Antique, contre le comté de Cha-
lon-sur-Saône. Si donc le blason en litige est bien celui

   (1) Charte du due de Bourgogne du 15 juin 1237. Lettre sur
Béatrix, comtesse de Chalon, pr. n° 11. — Ch. du comte de Chalon,
du même jour; datée de Saint-Jean-de-Losne. Petry,Hist. de Chalon,
p. 584. — Ces chartes ont été souvent reproduites.
   (2) M. de Persigny décrit par erreur le blason de Brancion : d'or à
trois fasces ondées d'azur.