Pour une meilleure navigation sur le site, activez javascript.
page suivante »
\Ï8       '                CHARLKS.

 entrer que l'on réussit à l'y faire admettre. L'enfant malade
 n'eût point la patience d'attendre une complète guérison.
 Saisissant ses béquilles il s'en alla gaiement prendre sa place
 et commencer cette série d'émotions qui devait le conduire
par degrés à la folie, puis enfin à la mort.
    Le jeune Charles aspirait au grand art de peindre, car
la peinture pour lui résumait tous les arts, et bientôt, grâce
à de rapides progrès, il fut autorisé à prendre en main la
palette. Voilà donc qu'un beau matin il se met en route
pour aller acheter une boîte à couleurs. Une boîte à cou-
leurs ! précieux petit meuble plus caressé mille fois que le
coffre où l'avare enferme son or, que la cassette élégante où
la femme à la mode cache sa correspondance amoureuse.
Tout nouveau peintre le porte partout avec soi, le couve des
yeux, se promène partout avec lui tant que dure cette déli-
cieuse fièvre du premier bonheur ; car il lui semble que de
la boîte divine vont sortir, à son gré, la fortune, la gloire,
les enivrantes amours, toutes les félicités du monde réel et
du monde idéal. L'atelier du statuaire Chinard se trouve sur
le passage de Charles, pourrait-il passer si près sans entrer
serrer la main à de bons, de joyeux camarades ? non, n'est-
ce pas d'ailleurs une belle occasion d'épancher avec eux
lheureux trop-plein de son cœur? Ils sont là, les uns mo-
delant d'après l'antique, d'autres faisant éclore, du fond d'un
bloc de marbre, le sein d'une déesse ou le front d'un héros.
Vite les discussions s'engagent et, comme de raison, c'est
l'art qui en fait les frais. Age couronné de fleurs, véritable
âge d'or. La froide expérience ne discipline point encore
l'essor de l'imagination; les plus aventureuses témérités,
alors, louchent à l'avenir par quelques points ; les plus vives
querelles viennent s'éteindre dans une insoucieuse fraternité,
mais non sans laisser de secrètes traces de leur passage.
Discussions bien inutiles en apparence, car nul ne s'y avoue