Stilla

titre Stilla Exemple, Stilla, n° 1
éditeur Letraset
date d'édition 1972
description Les Normandes du XIXe siècle ont parfois de beaux italiques, mais restent généralement empruntes d’un certain classicisme. Le Stilla, par contre, fait preuve d’imagination dans la façon dont sont travaillées les lettres à travers le prisme de la Normande. Assez peu penché, cet italique gras a des courbes denses, tirant vers des formes carrées plus que rondes. Ces boucles massives (comme dans les c f k s r, plus inhabituel, dans le g) atténuent sont penchant pour une rigueur un peu trop affirmée. Certaines lettres dépassent sur le haut alors que ce n’est généralement pas le cas, comme le k ou le s. En capitales, les lettres les plus remarquables sont les F T (avec même une ligature TT) W et Y. Les chiffres elzéviriens du Stilla sont des plus étonnants.
source Catalogue général, Letraset, 1986. SDD 2654.
localisation Musée de l'imprimerie de Lyon
droits Reproduction payante selon nature de la demande