Latin Épigraphique

titre Latin Épigraphique Exemple, Latin Épigraphique, n° 1
auteur(s) Ramé père
éditeur Imprimerie nationale
date d'édition 1853-1854
description Les capitales romaines gravées étaient – et son restées – le parangon du dessin de caractère. Dès les débuts de la typographie on a cherché à en déduire des règles de proportions harmonieuses, et elles n’ont jamais cessé d’inspirer les dessinateurs de lettres. Le Latin Épigraphique de l’Imprimerie nationale est destiné à la reproduction de anciens textes latins, gravés dans la pierre. S’il ne dispose ni de U, ni de J ni de W (qui n’existaient alors pas), ni des accents usuels en français, il propose par contre une série de ligatures et d’accents plus guère en usage aujourd’hui. Les corps 8, 9, 12 et 16 ont été gravés par Bertrand Lœulliet en 1854, sous la direction de Léon Renier, d’après les inscriptions de Nîmes. Le corps 14 ’a été gravé par Ramé père en 1853, d’après les dessins d’Edmond Le Blant.
source Cabinet des poinçons de l’Imprimerie nationale de France, Paris, Imprimerie nationale, 1950. SDD 1327.
localisation Musée de l'imprimerie de Lyon
droits Reproduction payante selon nature de la demande