Oxalis

titre Oxalis Exemple, Oxalis, n° 6
éditeur Agfa Compugraphic
date d'édition 1996
description Le «caractère d’imprimerie» est parfois présenté en opposition avec la lettre manuscrite. L’ambition, de l’Oxalis est d’«ouvrir à une écriture romaine la possibilité d’exprimer l’élégance et le geste cursif d’une italique». Restituant les hésitations et maladresses de l’écriture manuscrite, l’Oxalis en a les particularités: les capitales n’ont pas toutes la même hauteur, les lignes sont souples et ondulantes (voir le l) et elle dispose d’un certain nombre de ligatures (be pe bo po TT HE et). Pour plus d’unité, les chiffres sont elzéviriens, c’est-à-dire qu’ils s’alignent avec les bas de casse (certains montants, ou descendants) plutôt que d’être tous à la hauteur des capitales.
source La collection Agfatype, Agfa, s.d. [fin des années quatre-vingt-dix] SDD 1290/07.
localisation Musée de l'imprimerie de Lyon
droits Reproduction payante selon nature de la demande