Allemands

titre Allemands Exemple, Allemands, n° 6, corps 12
éditeur Derriey
date d'édition s.d.
description Les caractères gothiques (à ne pas confondre avec le terme « gothic », qui signifie « linéale » pour les américains), couramment en usage dans les manuscrits de la fin du Moyen âge, ont été largement évincés par les romains et italiques apparus peu de temps après l’invention de l’imprimerie. En Allemagne cependant, au XIXe siècle, un regain d’intérêt (lié à l’unification politique du pays et la volonté de disposer d’un « type national ») se manifeste pour ce genre de caractères. Si leur lisibilité est discutable, il faut reconnaître qu’ils se prêtent à merveille aux contraste maigre/gras. (Le contraste romain/italique n’existant pas en caractères gothiques, l’usage était, pour mettre en évidence les mots, d’ajouter des espaces entre les lettres pour « alléger » un gris de page très sombre.)
Catégories Vox-AtypI Polices(imprimerie) Fracture
source Spécimen général de la fonderie Turlot, Henri Chaix, gendre, & Cie, Successeurs, Paris, s.d. SDD 919.
localisation Musée de l'imprimerie de Lyon
droits Reproduction payante selon nature de la demande